Erinnerung.

    Als eines Abends plötzlich er erblaßte,
Als seine Stimme unverhofft verstummte
Im halbgesproch’nen Wort, als seine Augen
So brennend heiß, mich schwer verwundeten
5 Mit Leiden, die ihm eigen, wie ich wähnte –
Als seine Züge von der Gluth...

[107]      Hätt’ er’s gewußt.
     Von Madame Desbordes-Valmore.

     Hätt’...

[108]
                    Ich weiß nicht mehr.
          Von Madame Desbordes-Balmore.

...

¡El infierno está aquí! El otro no me asusta.
Empero, el purgatorio mi corazón disgusta.

De él me han hablado mucho y su nombre funesto
en mi corazón débil ha encontrado su puesto.

Cuando la ola de días va agostando mi flor,
el purgatorio veo al perder el color....

Te escribo, aunque ya sé que ninguna mujer
debe escribir;
lo hago, para que lejos en mi alma puedas leer
cómo al partir.

No he de trazar un signo que en ti mejor grabado
no exista ya.
De quien se ama, el vocablo cien veces pronunciado
nuevo será.

...

        Par un badinage enchanteur,
        Vous aussi, vous m’avez trompée !
    Vous m’avez fait embrasser une erreur :
Légère comme vous, elle s’est échappée.
    Pour me guérir du mal qu’Amour m’a fait,
Vous avez abusé de votre esprit aimable ;
        Et...

    Oui ! cette plainte échappe à ma douleur :
        Je le sens, vous m’avez perdue.
Vous avez, malgré moi, disposé de mon cœur,
Et du vôtre jamais je ne fus entendue.

        Ah ! que vous me faites haïr
Cette feinte amitié qui coûte tant de larmes !
    ...

Reprends de ce bouquet les trompeuses couleurs,
        Ces lettres qui font mon supplice,
        Ce portrait qui fut ton complice ;
Il te ressemble, il rit, tout baigné de mes pleurs.

        Je te rends ce trésor funeste,
    Ce froid témoin de mon affreux ennui...

Qu’ai-je appris ! le sais-tu ? sa vie est menacée,
                On tremble pour ses jours.
J’ai couru... je suis faible... et ma langue glacée
Peut à peine... Ma sœur, je l’aime donc toujours !
Quel aveu, quel effroi, quelle triste lumière !
Eh quoi ! ce n’est...

Que veux-tu ? Je l’aimais. Lui seul savait me plaire :
Ses traits, sa voix, ses vœux lui soumettaient mes vœux.
Tendre comme l’amour, terrible en sa colère...
( Plains-moi, connais-moi toute à mes derniers aveux, )
Je l’aimais ! j’adorais ce tourment de ma vie,
Ses...